Travailler à domicile : comment choisir son matériel informatique ?

Depuis la pandémie du Covid, le travail à domicile fait partie de la vie professionnelle de certaines entreprises. Le télétravail est ainsi une bonne solution pour sortir de la crise économique toujours liée à cette pandémie qui a ravagé pas mal de pays et de gens dans le monde. Si vous faites partie des travailleurs à domicile, découvrez dans cet article le matériel informatique à choisir.

Une webcam de conférence

Lorsqu’on est en télétravail, sachez que les conférences sont incontournables. La webcam est un des équipements informatiques indispensables et conçue spécialement pour une conférence. Pour se mettre à l’aise durant la réunion, le choix d’une webcam s’avère important. Vous pouvez par exemple opter pour la marque Iris, la webcam de conférence pouvant répondre à toutes les problématiques durant la réunion. Du point de vue caractéristique, ce matériel de conférence possède une image en 4K permettant d’avoir une définition optimale sur les plus grands écrans. Webcam de conférence nouvelle génération, elle est équipée d’une télécommande et aussi d’une technologie ClearView grand angle pouvant aller jusqu’à 120°.

Un microphone

Pour mieux vous entendre et bien organiser les conférences en distanciel, vous avez également besoin d’un microphone comme matériel informatique. En effet, cela permet de capter toutes les voix, tout en assurant à chacun une expérience optimale. De préférence, choisissez un microphone pouvant capter les sons éloignés à 360° environ.

Une chaise de bureau

La chaise de bureau est aussi un matériel informatique à privilégier pour travailler confortablement pendant le télétravail ! De préférence, optez pour un fauteuil de bureau ergonomique pouvant bien maintenir votre dos, tout en favorisant une bonne posture. Ce type de fauteuil possède une hauteur réglable pour l’assise et les accoudoirs.

Bon à savoir : Ne choisissez surtout pas le canapé de salon ou encore les tabourets de cuisine ! C’est fortement déconseillé. En effet, ces types de chaises peuvent provoquer des troubles musculo-squelettiques ! Par rapport au type de table, de préférence, optez pour celle ayant une hauteur correcte pour le travail. Celle du personnel ou encore la table à manger. Les tables basses sont donc fortement déconseillées.

Un ordinateur portable

L’ordinateur portable est un outil indispensable pour le télétravail. En effet, ce matériel est plus ou moins léger et surtout très facile à transporter. Sachez que son choix dépend entièrement du travail à réaliser. Néanmoins, pensez à tenir compte les éléments suivants :

-le mémoire

– les logiciels

– les manipulations des fichiers (images, vidéos, … )

Pour vous aider à faire le choix, choisissez plutôt un ordinateur ayant un processeur et RAM équivalentes au poste de travail habituel.

Un moniteur complémentaire

Si vous souhaitez travailler confortablement , pensez à utiliser un écran complémentaire. Pour avoir plus de visibilité sur deux types d’objets par exemple, pensez à opter pour deux moniteurs. Pour éviter encore les troubles musculo-squelettiques, vous pouvez associer ce moniteur complémentaire à un support d’écran. Cela permet d’avoir un bon alignement de la tête.

Clavier et souris ergonomiques

Le clavier et souris ergonomiques s’avèrent être utiles pour prévenir les douleurs du poignet. Sachez que ces équipements ergonomiques ont pour rôle de protéger l’articulation au niveau de vos poignets, de votre coude ainsi que de votre épaule.

D’autres équipements ergonomiques

Pour éviter les douleurs corporelles et surtout le TMS ou troubles musculo-squelettique, pensez à privilégier les équipements ci-après :

– un repose-pieds : cet équipement sert à surélever les pieds et soulager les jambes. Le repose-pieds permet dans ce cas de diminuer la pression des cuisses sur votre fauteuil de bureau et aussi d’alterner les postures.

– un repose-poignets :  celui-ci est très utile pour prévenir les douleurs de vos poignets.

– des supports dorsaux : installer ce support sur son fauteuil permet de bien caler son dos et notamment la région lombaire.

Les critères de choix d'un hébergeur web

Les critères de choix d’un hébergeur web

Certains propriétaires de sites Web passent par une agence privée pour gérer leur hébergement web. Il existe de nombreux prestataires travaillant dans ce domaine qui rend le choix d’autant plus difficile. Cet article va vous donner les notions de bases essentielles afin de vous aider.

Définition d’un hébergeur de site web

L’hébergement web, c’est le service de location d’un espace de serveur vous permettant de lancer une application ou de publier des sites Web sur Internet.

Il est possible de passer par « un hébergeur ». Il développe votre site de façon à le rendre accessible pour les futurs visiteurs.

Les différentes catégories d’hébergement web

Vous devez distinguer les types d’hébergements existants pour pouvoir choisir quel est le mieux adapté à vos besoins.

1- Mutualisé

Opter pou un hébergement mutualisé, c’est louer avec plusieurs propriétaires de sites web un espace de stockage libre dans un serveur. Cette solution peut diminuer ou ralentir les performances de votre site et ne vous permet pas de personnaliser le serveur.

2- Dédié

L’hébergement dédié permet de louer la totalité du serveur. Vous pouvez ainsi, configurer ce dernier à votre guise et l’adapter selon le besoin.

3- VPS ou Virtual Private Server

Les VPS permettent d’héberger plusieurs sites web sur un serveur qui sont tous gérés indépendamment. Le concept du VPS consiste à diviser le serveur en le découpant en plusieurs sections virtuelles à l’aide de logiciels spécifiques.

4- Cloud

Le principe de l’hébergement scalable consiste à installer un site sur un groupe de serveurs reliés entre eux. Ils se répartissent les fluctuations du trafic pour assurer le fonctionnement du site.

Les performances techniques de l’hébergeur

La capacité de l’hébergeur est primordiale pour la pérennité de votre site web. Vous devez donc faire attention à :

1- La bande passante

C’est la quantité de données envoyées simultanément sur un réseau. La bande passante peut impacter le temps de chargement des pages du site. Prenez donc en compte les pics de fréquentation, campagne marketing et contenus.

2- Le nombre de cœur et de CPU

Ce nombre détermine la vitesse de traitement des données et requêtes du site envoyées au serveur. Cela va donc dépendre de l’intensité du trafic de votre site web.

3- Les bases de données

Les bases de données servent à conserver :

  • les informations de votre site : mise à jour, création blog …
  • le nombre de bases et systèmes de gestion : PostgreSQL, MySQL, MongoDB, etc.

4- La RAM

Elle est le centre de stockage temporaire des données répétitives d’un site. Il fonctionne via un système de mise en cache. L’accès à vos pages web devient ainsi plus rapide.

5- La fiabilité de l’infrastructure

Porter votre attention sur les garanties de temps de disponibilité (temps opérationnel des serveurs de l’hébergeur). Vous ne devez pas souscrire à une offre de moins de 99,5 % de temps de disponibilité. Par ailleurs, soyez aussi vigilant sur le temps de rétablissement du service pour éviter le moins de dérangement possible.

6- Le support client

Si vous devez rencontrer une panne technique, le SAV de votre hébergeur devra être réactif pour solutionner le problème :

  • avis de la clientèle ;
  • moyens de contact : e-mail, téléphone ;
  • base de connaissances FAQ ;

7- La sécurité de vos données

La sécurisation des données est très importante pour la survie de votre site web. Vous devez être attentif sur les différents modes de protection :

  • attaques (DdoS) ;
  • piratage(hacker) ;
  • mise à jour du serveur ;
  • sauvegardes et restaurations de données ;
  • certificats SSL.

8- L’évolution de l’hébergement

Il est important que l’hébergeur de votre site soit à l’affût des dernières évolutions technologiques afin que vous puissiez mettre à jour votre site à tout moment. Les changements concernent le plus souvent :

  • la gestion des achats ;
  • les redirections DNS ;
  • les services de messagerie ;
  • la localisation du site ;
  • la configuration du serveur ;
  • le Content Delivery Network, etc.

2 façons de fidéliser votre clientèle

Pour tout commerçant qui se respecte, il est très important d’avoir des clients fidèles. D’un côté, cela signifie que ses services sont satisfaisants et d’une bonne qualité ; d’un autre, cela reflète la compétence de ses employés ainsi que la gestion de son entreprise. L’arrivée de nouveaux clients est d’ailleurs une occasion de les fidéliser.

Quelques astuces pour vous aider :

Pour que les clients reviennent constamment chez vous, vous aurez à adopter des stratégies commerciales pour leur faire plaisir, ce, sans pour autant vous mettre peu à peu sur la paille ou mettre votre business en danger.

  • Créer un lien avec le client

Un client ne représente pas seulement une source d’argent pour votre business. ! Non, un client est une personne venue dans le but se faire plaisir ou d’acheter quelque chose dont il a besoin. Créer un lien avec lui sera donc un atout pour vous. En effet, un accueil chaleureux dès la première rencontre le mettra à l’aise et l’incitera à revenir vous voir les prochaines fois où il aura besoin de faire quelques emplettes.

Le lien que vous aurez créé devra durer et se baser sur la confiance. Ainsi, pensez à créer un environnement de convivialité avec les clients sans pour autant dépasser les limites. Pour renforcer ce lien, n’hésitez pas à leur envoyer vos vœux pour les fêtes et à personnaliser chaque texte. Cela montre que vous vous souciez de chacun d’eux et leur fera se sentir très spécial.

La création et le renforcement de ce lien peuvent être favorisés par les réseaux sociaux et plus particulièrement, un site internet qui exposera vos articles. L’interaction pourra se faire plus facilement. De plus, il vous sera plus aisé de répondre aux avis et demandes des clients.

Si vous n’avez pas encore de site web et que vous chercher à vous en créez un, il vous suffit de demander à une agence de communication web de le faire pour vous.

  • Valoriser le client

Offrez à vos clients une qualité de service irréprochable. Que ce soit pour le service client sur place, celui en ligne ou le service après-vente, tout doit être impeccable. D’ailleurs, votre présence sur les réseaux vous sera très utile. La qualité des produits que vous vendez compte énormément, alors faites en sorte qu’elle reste au top. Restez aussi à la page de l’évolution du marché pour que votre clientèle puisse trouver tout le nécessaire chez vous.

Pour ce qui est du service après-vente, assurez-vous d’engager un personnel actif, chaleureux et capable de résoudre chaque petit problème rencontré par le client.

Placez également un programme de fidélité en proposant des cartes de fidélité, des remises spéciales pour leur anniversaire par exemple afin d’encourager vos clients à venir plus souvent.

Soyez aussi généreux en conseils. Si un client vient de vous acheter un produit, proposez lui d’autres articles compatibles avec et qui lui seront utiles.

N.B : vu qu’en ce moment, il est difficile d’accéder à un site web juste en tapant un nom ou un mot clé, facilitez l’accès  au vôtre par quelques astuces.

Bénéfices à avoir des clients fidèles:

Même si le budget consacré à la fidélisation peut être conséquent, la rentabilité en vaut le coup. En effet, un client fidèle est celui qui achète le plus et cela est prouvé.

Cela améliore aussi l’image de la société. Le client satisfait du service n’aura aucune hésitation à recommander l’endroit à ses proches. Et le bouche à oreille est un très bon moyen pour se faire de la pub.

Au-delà des clients, les employés aussi y trouveront avantage. Sachant que l’environnement de travail est un facteur important, ils n’auront aucun problème à travailler dans un lieu où il y a de la convivialité.

La fidélisation de clients est donc un atout majeur au développement d’une entreprise.

Brother MFC-L3750CDW, HP Color Laser 150a ou Canon i-SENSYS : quelle imprimante laser choisir ?

Le choix d’une imprimante peut sembler facile. Mais une fois que vous commencez à examiner toutes les fonctionnalités disponibles, cela peut être déroutant. Beaucoup de questions liées à la technologie (jet d’encre, laser), au prix ou encore à la marque vous viennent à l’esprit. Pour vous aider, découvrez à travers cet article trois marques renommées ainsi que leurs caractéristiques pour faciliter votre choix.

Brother MFC-L3750CDW

Le tout-en-un numérique couleur MFC-L3750CDW de Brother se distingue par son bac à papier réglable de 250 feuilles et la possibilité de limiter les recharges. Vous pouvez vous connecter par le biais d’interfaces sans fil, Ethernet ou USB intégrées. L’écran tactile couleur 3,7″ permet de créer des raccourcis et d’imprimer depuis et vers des applications cloud.

L’imprimante Brother MFC-L3750CDW possède diverses caractéristiques qui lui permettent de se démarquer de la concurrence.

Impression et numérisation rapides

Elle vous fournit une efficacité accrue avec des vitesses d’impression rapides allant jusqu’à 25 pages par minute, des vitesses de numérisation jusqu’à 29ipm en noir et 22ipm en couleur sans oublier l’impression recto verso automatique pour aider à économiser du papier.

Efficacité et augmentation de la productivité

Conçue pour être efficace et contribuant à accroître la productivité, le bac à papier d’une capacité de 250 feuilles s’adapte au papier de format lettre ou légal afin de minimiser les remplissages de papier. Le chargeur automatique de documents quant à lui offre un gain de temps considérable grâce à sa capacité de 50 feuilles.

Connexion intuitive au cloud

Avec l’imprimante Brother MFC-L3750CDW vous pouvez imprimer depuis et vers les applications cloud les plus populaires (Dropbox, Google Drive, Evernote, OneNote).

HP Color Laser 150a

Adaptée aux petits bureaux, l’imprimante laser couleur HP Color Laser 150a est un appareil pratique. Elle est dotée d’un processeur de 400 MHz, et de commandes sur écran LED. Ces caractéristiques facilitent sa manipulation.

L’imprimante HP Color Laser 150a permet de bénéficier de divers avantages tels que :

Un gain de place

Cette imprimante laser, au design épuré, est la plus petite de sa catégorie. Ses volets et plateaux extensibles offrent une facilité de transport et un gain de place considérable.

Une excellente compatibilité

Grâce au mode d’impression recto-verso manuel, l’imprimante HP Color Laser 150a peut fonctionner avec les systèmes d’exploitation Windows 7 et au-delà. Elle dispose d’un port USB 2.0 haut débit pour imprimer directement depuis un lecteur flash. De plus, vous pouvez imprimer des supports de format A4, A5, A6, B5 (JIS) et différents types de papier, y compris les papiers extra lourds et les papiers brillants.

Canon i-SENSYS

Les petites entreprises peuvent bénéficier d’un gain de productivité appréciable grâce à l’imprimante multifonction Canon i-SENSYS. Ce modèle polyvalent répond à tous vos besoins, malgré sa taille compacte. L’écran tactile couleur intuitif de 3,5 pouces, la capacité papier de 300 pages et la fonction de première impression rapide dès le démarrage aident vos équipes à travailler plus efficacement et sans interruption.

Compatible avec les appareils mobiles et le cloud

Les smartphones et les tablettes changent notre façon de travailler. Grâce à la fonction NFC Touch & Print, les utilisateurs peuvent bénéficier d’une impression quasi instantanée à partir de leurs appareils mobiles compatibles. Cette imprimante possède différentes applications comme Google Cloud Print, Apple AirPrint (iOS), Mopria (Android) et Canon PRINT Business vous permettant d’accéder à vos documents et de les imprimer à partir de périphériques mobiles.

Des capacités de mise en réseau intelligentes

Grâce à ses nombreuses fonctionnalités de mise en réseau, l’imprimante Canon i-SENSYS s’intègre parfaitement à votre réseau. La connectivité WiFi et Ethernet ainsi que la prise en charge des langages d’impression PCL5e/6 et Adobe PostScript facilitent toutes vos tâches d’impression. De plus, la fonction de gestion des services à distance Canon e-Maintenance vous sera d’une grande utilité en cas de problème.

hacker ethique

Entreprise : est-ce légal d’embaucher un hacker ?

Lorsqu’on entend le mot « hacker », on pense souvent au piratage informatique ou de compte bancaire. Cependant, le hacking n’est pas toujours utilisé pour nuire. En effet, les hackers sont généralement des spécialistes de la sécurité informatique ayant une connaissance approfondie du système et du réseau informatique. Alors est-ce qu’il légal pour une entreprise d’embaucher un hacker ?

Qu’est-ce qu’il faut savoir sur le métier de hacker ?

Un hacker est un ingénieur en informatique ayant de ce fait une connaissance approfondie de ce domaine. Le plus souvent, sa mission consiste à s’introduire sans autorisation dans le système informatique d’un tiers. Cela a pour but de collecter des données confidentielles et de les utiliser à des intentions frauduleuses. En effet, étant de véritables as en informatique et étant dotés d’une grande connaissance en réseau informatique et en programmation, les hackers tâchent de repérer les moindres failles de votre système informatique. En général, ils s’attaquent à des personnes très riches et aux entreprises de grande envergure. Leur but est de nuire à ces personnes ou de s’enrichir (détourner de l’argent, faire du chantage, etc.). Toutefois, jusqu’à ce jour, le hacking externe qui est le plus souvent l’œuvre d’une personne étrangère au système est interdit et punissable par la loi. En revanche, il y a le hacking intérieur qui est effectué à la demande des grande entreprises qui uniquement pour but d’améliorer leur cybersécurité.

Est-ce qu’une entreprise peut faire appel à un hacker ?

En réalité, il n’y a pas de formation spécifique ou professionnalisante pour devenir un hacker. Les personnes qui exercent ce métier sont tout simplement des génies de l’informatique ayant fait des études dans ce domaine. Ils ont un diplôme d’Ingénieur de l’EPITA, ou une Licence professionnelle en Cyber-défense, anti-intrusion des systèmes d’Informatique. Cependant, les personnes qui portent ce titre sont généralement des passionnés de l’informatique et qui sont animés par le goût du défi. Toutefois, étant donné que leur mission n’est pas nocif, on les appelle hackers éthiques. Contrairement au black hat hacker et au grey hat hacker, le hacker éthique n’est pas malveillant. En effet, il se sert de ses connaissances pour évaluer la vulnérabilité d’un système informatisé afin de mieux le protéger. Pour cela, il réalise des tests d’intrusion et organise des attaques informatiques, mais avec l’autorisation des dirigeants de l’entreprise ou des personnes qui l’ont engagé. Grâce à ces procédés, il démontre comment un hacker malveillant procède pour pirater un système. En effet, la meilleure façon de se défendre est de comprendre comment votre ennemi opère. Jusqu’à aujourd’hui, ce métier n’est pas encore reconnu comme tel. Cependant, il n’est pas interdit par la loi. C’est pourquoi bon nombre d’entreprises et d’organisations choisissent de louer les services d’un hacker pour mieux sécuriser leur système d’information. D’un autre côté, cela représente également un risque puisque les éventuelles fuites de données ne sont pas à exclure.

Engager un hacker éthique : quels enjeux pour votre entreprise ?

Bien que le métier de hacker ne soit pas encore officiellement autorisé, il n’est pas interdit. D’ailleurs, ce travail a actuellement le vent en poupe et bon nombre d’entreprises sont conscientes de l’importance de ce service. En effet, louer les services d’un hacker éthique présente des avantages considérables pour votre entreprise. La réalisation des tests d’intrusions permet de trouver la faiblesse de votre système et d’y remédier. Ainsi, il est plus facile de trouver comment procéder pour mieux renforcer la sécurité de celui-ci et de mettre en place des mesures préventives. Par ailleurs, si votre système d’information a été déjà piraté par des personnes malveillantes, l’aide d’un hacker éthique vous permettra de récupérer toutes les données perdues et de les empêcher d’y avoir accès à nouveau.

Les avantages et les inconvénients de ELEMENTOR sur le référencement SEO

Les avantages et les inconvénients de ELEMENTOR sur le référencement SEO

WordPress est un système de gestion de contenu gratuit et est distribué par la fondation WordPress.org. Il permet de créer et de gérer différents types de sites Web : site vitrine, site de vente en ligne, site applicatif, blog, portfolio, site institutionnel, site d’enseignement, etc. WordPress utilise MySQL (un système de gestion de bases de données relationnelles) et peut ainsi stocker et récupérer les informations présentes sur le site internet via plusieurs tables présentes dès l’installation du système de gestion de contenu. Lancé en 2016 par l’équipe de Pojo Themes, ce plug-in rencontre de plus en plus de succès auprès des utilisateurs. Certains estiment que c’est un outil à posséder absolument, tandis que d’autres pensent que Elementor est mauvais pour le référencement. Afin de répondre à cette question, nous allons voir à travers cet article les différents avantages et inconvénients de ce plug-in wordpress.

Pourquoi utiliser elementor ?

L’éditeur WordPress reste assez restrictif en termes de fonctionnalités et de mise en page. Ainsi, Elementor à été lancé afin d’y remédier. En effet, c’est un constructeur de page pour WordPress qui se présente sous la forme d’un plug-in. Il permet de concevoir des pages complexes sur WordPress sans coder, grâce à l’utilisation de modèles de page prêts à l’emploi, d’ajouter en glisser déposer dans votre contenu. Bref, Elementor fait partie de ce qu’on appelle un Page Builder, c’est-à-dire que c’est un constructeur de page qui permet la conception de l’apparence visuelle de votre site en utilisant des modèles image, texte, vidéos prêts à l’emploi. Elementor a donc été créer dans le but de simplifier radicalement la construction d’un site web, l’équipe de Pojo Themes estime même que son plug-in a contribué à la construction de plusieurs sites web ces dernières années. Sachez qu’Elementor dispose d’une version gratuite et payante (premium), chacune d’elle propose un espace de travail agréable associé à une maniabilité simplifié (glisser-déposer) afin de faciliter la création de votre page.

Les avantages de Elementor

Le principal avantage de l’utilisation de Elementor est sans doute sa facilité de prise en main. En effet, il permet aux personnes non-techniques ou novices dans la création de site internet de créer des mises en pages et des designs attractifs, ainsi que des pages assez complexes telles que : les formulaires, les graphiques animés et l’intégration de vidéos. C’est vraiment pratique si vous ne disposez pas d’un gros budget pour payer quelqu’un pour vous aider à créer votre site. De plus, vous pouvez consulter l’historique de toutes vos actions, c’est-à-dire suivre tous les éléments que vous avez ajoutés ou modifiés, et revenir sur vos choix en choisissant une ancienne version de votre page. Inutile de préciser que l’utilisation de Elementor est un vrai gain de temps pour la réalisation de vos tâches.

Les inconvénients de Elementor

Bien qu’Elementor dispose de plusieurs avantages, il présente cependant quelques inconvénients :

l’installation de ce plug-in alourdie le chargement de la page et occasionne d’éventuels problèmes d’affichage. En effet, Elementor peut avoir un impact sur la vitesse de votre site web, le rendant plus lent, ce qui peut affecter votre référencement. Si vous êtes en concurrence avec des sites très rapides avec un contenu intéressant, vous aurez peut-être du mal à vous faire une place dans le classement. Même si votre contenu est également très bon. De ce fait, si vous êtes une entreprise qui cherche à concurrencer de manière compétitive, la consultation d’un expert en wordpress est conseillée pour satisfaire vos exigences personnelles en termes de fonctionnalité et de performance.

En bref, Elementor présente plusieurs avantages notables en matière de construction de pages. Sa facilité de prise en main permet même aux moins expérimentés de créer un site web, une tâche autrefois réservée aux professionnelles. Cependant, l’utilisation d’un constructeur de pages comme Elementor, alourdit les pages de votre site web, ce qui n’est pas toujours une bonne chose en matière de référencement.

call to actions

Nos conseils pour créer des call-to-action efficaces

Les call-to-action sont de plus en plus utilisés de nos jours, il permettent d’accompagner les internautes lorsqu’ils visitent un site web. Avoir des call-to-action efficaces signifie attirer beaucoup plus de clients. D’ailleurs, ils permettent aux internautes d’interagir avec votre marque. Pour augmenter l’efficacité des call-to-action, nous vous invitons à lire cet article.

Soignez l’apparence des call-to-action

Pour donner une bonne efficacité aux boutons call-to-action, il est important de bien soigner son apparence, notamment son design. Il faut que sa forme et sa couleur attirent l’attention de l’internaute, sans être trop voyante ni trop agressive.

De plus, il faut que l’emplacement du call-to-action soit bien choisi. Pour que le bouton soit assez remarqué par l’internaute, il faut :

    • créer un vide autour du bouton pour qu’il puisse se distinguer du reste du contenu ;
    • placer le call-to-action au dessus de la ligne de flottaison pour qu’il soit visible sans avoir à descendre ;
    • le placer en bas de page en guise de rappel à l’action une fois la lecture terminée.

Augmentez la visibilité de votre call-to-action

Afin d’inciter l’internaute à entreprendre une action dans votre site, il faut que votre call-to-action soit facilement identifiable. L’objectif étant d’attirer l’attention de l’internaute pour qu’il clique sur votre offre. Pour faciliter l’identification de votre call-to-action, pensez à faire en sorte qu’il ressemble à un bouton.

Favorisez les verbes d’action

Pour que l’internaute se sente engagé, il est recommandé d’utiliser des verbes d’action pour l’inciter à agir. Il faut éviter le plus possible d’utiliser les termes tels que « je valide » ou « envoyer ». Il faut positionner l’internaute dans un contexte favorable à l’engagement, car il s’agit d’un bouton qui appelle à l’action.

Optez pour un positionnement stratégique

Il est important de placer le bouton de votre call-to-action de façon très stratégique. En effet, cela permet tout risque de noyer votre call-to-action au milieu de votre page web. Afin de bien positionner votre bouton call-to-action, vous pouvez le placer au-dessus de la ligne de flottaison.Il s’agit de la ligne qui apparaît à l’écran sans avoir à défiler la page . Vous pouvez également le placer en bas d’un article de blog pour éviter de gêner la lecture de l’internaute.

Des études ont démontré que des utilisateurs préfèrent se renseigner sur l’offre avant de cliquer sur le bouton du call-to-action. Cependant, ils ont constaté que placer le call-to-action avant son offre fait baisser les conversions de 17 %. Alors que, de nombreux entreprises ont placé leur call-to-action au-dessus de leur offre et leur taux de conversions a augmenté jusqu’à 304 %.

Proposez une offre claire

Pour éviter que votre lecteur soit confus ou d’être incertain sur votre offre, il faut qu’elle soit précise et claire. Il faut savoir que si votre lecteur ne comprend pas votre offre, il ne trouvera pas le bénéfice de continuer sa lecture et il ne cliquera pas sur votre call-to-action.

Pour susciter l’intérêt du lecteur, il faut que votre offre soit claire. Votre lecteur doit savoir ce qu’il va obtenir et sous quelle forme en cliquant sur votre call-to-action. De plus, il doit savoir quel intérêt il pourra avoir s’il souscrit votre offre. En cliquant sur votre call-to-action, l’internaute interagit, il devient actif et engagé envers votre marque. Le nombre de clics que vous avez généré signifie que votre stratégie est un succès.

Personnalisez votre call-to-action

Pour réussir votre campagne digitale, il est important de savoir personnaliser votre offre, ainsi que votre call-to-action. Personnaliser votre call-to-action peut vous permettre d’augmenter vos nombres de clics et de convertir plus de visiteurs en des prospects que les call-to-action non ciblés.

Un call-to-action efficace est un call-to-action personnalisé, que ce soit par rapport à votre stratégie, à votre activité, vos objectifs et particulièrement par rapport à votre cible. Pour trouver la bonne stratégie à utiliser, vous pouvez penser à tester plusieurs call-to-action et comparez les résultats. De ce fait, vous pourrez, petit à petit, optimiser votre taux de conversion et saurez ainsi quel call-to-action ajouter à votre site pour générer de la croissance.

intelligence stratégique

L’intelligence économique pour sécuriser les informations stratégiques de votre entreprise

A l’ère actuelle, sécuriser ses informations devient de plus en plus important et même nécessaire surtout pour les entreprises. Il existe à cet effet plusieurs options ou manières de sécuriser vos données et informations. Il y a lieu donc de choisir la meilleure solution pour vous. Cette solution peut être l’intelligence économique.

Qu’est-ce que l’intelligence stratégique ?

L’intelligence économique est une combinaison de nombreuses activités qui ont trait à la gestion et à la valorisation des connaissances dans l’entreprise, dans le but de sécuriser vos différents choix stratégiques. L’intelligence économique inclut :

  • La protection des systèmes d’informations, des savoir-faire, du patrimoine intellectuel de l’entreprise
  • Le lobbying ou l’influence
  • la veille stratégique
  • la gestion des risques et l’anticipation

Pourquoi choisir l’intelligence économique ?

Il s’agit d’une solution qui est encore très peu répandue depuis quelques années. Elle a cependant réussi à s’imposer comme une vraie nécessité dans la protection des informations stratégiques des entreprises. Avec l’intelligence économique, vous pouvez bénéficier de plusieurs coups d’avance afin de devancer vos concurrents dans le domaine.

Cela vous permet d’être plus efficace et de trouver le meilleur plan marketing. L’intelligence économique est une solution idéale surtout si vous êtes décideur de votre entreprise. Il s’agit d’un moyen très utile si vous désirez mettre en sécurité votre patrimoine ainsi que vos bonnes idées. Il s’agit d’un outil très opérationnel qui comprend des actions de protection et d’influence.

Il ne faut tout de même pas confondre l’intelligence économique à la veille stratégique. En effet de nombreuses formes de veille présentent des aspects stratégiques. Ensuite, on peut compter sur le fait que la veille est une des trois composantes de l’intelligence économique.

Se protéger : pour quoi ? pour qui ?

Comme il est dit un peu plus haut, l’un des options essentielles de l’intelligence économique est la protection de vos données et informations. Dans ce sens, vous pouvez même faire appel à des professionnels comme J.OPS. Une fois le processus de veille engagé ou non, toute entreprise est capable de collecter, de traiter, de rédiger et de communiquer des données.

Ceci est une option valable à la fois à l’interne comme à l’externe. Il s’agit souvent de contenus mal maîtrisés et qui représentent une menace réelle sur le long comme sur le court terme.

L’information : une vraie mine d’or pour vos détracteurs

Disposer de l’information surtout dans le domaine de l’entrepreneuriat ou des entreprises offre de nombreuses possibilités d’actions. Toute entreprise peut être un jour à la recherche d’informations concernant la stratégie digitale de ses concurrents. Il est donc important d’identifier les différentes menaces probables.

Des actions illicites

Ces informations peuvent être destinées à des actions illicites. Vos concurrents peuvent exploiter les failles de votre politique de sûreté. Les exemples les plus fréquents sont des vols ou des piratages informatiques. Vous pouvez donc faire appel à des spécialistes pour bénéficier de conseils pratiques en la matière.

Des campagnes de désinformation

Le but de telles campagnes est très souvent de nuire à votre image ou à votre réputation. Ces campagnes peuvent naître de simples rumeurs ou de propos.

Un manque de prudence de votre entreprise ou de vos collaborateurs

Une absence de surveillance de document ou un déplacement professionnel, une simple prise de parole en public ou un bavardage dans un lieu fréquenté sont autant d’opportunités de surprendre ou d’obtenir des informations qui ne vous sont pas à l’origine destinées.

De la même façon, un de vos collaborateurs ou même vous-même peut faire preuve d’imprudence face à une situation ou une autre. Cela peut laisser le champ libre à des intrusions qui peuvent s’avérer très graves pour vous ou pour votre entreprise.