Que faire si votre site Internet manque de visiteur ?

Gérer un site Internet n’est pas toujours une opération facile à réaliser. Il est possible que votre site ne se développe pas, donc il manque de visiteurs. Cela affecte beaucoup la réputation de la marque ou de l’entreprise si c’est un site web professionnel . Il existe diverses raisons qui expliquent cette situation. Toutefois, il existe également des solutions pour y remédier. Pour augmenter le nombre de visite de votre site Internet, trouvez dans cet article les solutions. Lire la suite

La création d’un catalogue en ligne en 5 étapes

Selon une enquête récente, les Français sont loin devant les Britanniques et les Allemands en ce qui concerne l’utilisation de l’Internet. 89 % des Français sont connectés sur le web. Sur les 58 millions d’internautes français, 39 millions sont très actifs sur les réseaux sociaux. Les internautes français passent en moyenne 56 heures par semaine devant un navigateur Internet ouvert (utilisations professionnelles et personnelles cumulées).

Les deux-tiers des internautes français utilisent le web, notamment pour s’informer avant d’acheter en ligne. En 2020, 41,6 millions de Français ont effectué des achats en ligne. Rien qu’en 2019, plus de 100 milliards d’euros de ventes ont été effectuées sur Internet. Cela a été certainement lié aux confinements successifs. Mais ce qui est évident, c’est que les ventes en ligne ont beaucoup changé les habitudes d’achats des Français. C’est une grande opportunité à saisir pour les entreprises présentes sur la toile.

Les entreprises se doivent ainsi d’être visibles sur Internet et utiliser tous les moyens pour augmenter cette visibilité, au-delà des limites géographiques. L’objectif est d’attirer des clients potentiels et réels et de développer leur notoriété.

Le catalogue de produits

Nombreuses sont les stratégies marketing permettant de valoriser l’image de marque d’une entreprise. Le catalogue de produits fait partie des outils marketing et figure parmi les moyens les plus efficaces pour vendre un produit ou un service. Il s’agit d’un support visuel d’une marque, consultable en ligne ayant la même valeur que les catalogues, les magazines ou les brochures en papier. Il est une sorte de vitrine mise à disposition des clients 356 jours par an, la nuit comme le jour, ayant un effet tangible sur la vente.

Créer un catalogue en ligne

Des outils gratuits ou payants sont disponibles en ligne pour créer un catalogue. À titre d’exemples, ISSUU, un service d’édition numérique danois met à la disposition des utilisateurs un outil permettant de créer gratuitement jusqu’à 500 pages de catalogue, d’un volume total de 100 mégaoctets. En France, tout comme l’ISSUU, Calameo permet de créer des supports d’excellente qualité pour vos livres, vos recettes de cuisine, des tutoriels ou des brochures numériques de voyages gratuitement.

Les deux plateformes affichent des publicités autour du catalogue pour la version gratuite, mais enlève, moyennant un paiement d’abonnement mensuel de 12 € pour Calameo et de 20 € pour ISSUU.

Quelles sont les étapes pour créer un catalogue en ligne ?

Pour créer votre catalogue interactif en ligne, il suffit de suivre étape par étape les instructions suivantes avant la mise en ligne sur la plateforme de création.

1 – Choisir les produits

Vous avez la liberté de choisir les produits que vous allez afficher dans le catalogue : la totalité ou une partie de vos produits ou services. Vous faites le choix en fonction du clientèle et l’objectif : remplacer ou compléter le catalogue papier, le résultat escompté à la publication du catalogue (améliorer la vente ou soigner l’image de marque de l’entreprise…)

2 – Mettre en forme le catalogue

Vous avez le choix entre recourir à un designer professionnel et acheter un template (modèle préétabli) disponible en ligne.

Il est toujours préférable de concevoir un même modèle pour la version numérique à diffuser sur Internet et la version papier.

3 – Intégrer dans le catalogue les données des produits

Pour que le catalogue soit plus informatif, intégrez-y les descriptions et des détails plus techniques concernant les produits.

4 – Mettre en ligne le catalogue dans les canaux de diffusion

Le catalogue peut être mis à disposition des Internautes :

‒ par un lien dans un newsletter adressé au client,

‒ sur des plateformes de commerce électronique comme Prestashop, Shopify ou Magento,

‒ sur des plateformes comme Google Shop, Amazon, Alibaba,

‒ sur les réseaux et médias sociaux (Facebook, Pinterest…),

‒ sur votre propre site web.

5 – Faire appel à des professionnels de promotion

Vous pouvez recourir aux services des blogueurs et des influenceurs web pour promouvoir votre produit (le marketing d’influence). Le service est payant, mais efficace pour avoir un résultat rapide.

améliorer l’expérience utilisateur de son site internet

4 astuces pour améliorer l’expérience utilisateur de son site internet

L’expérience utilisateur ou l’user experience correspond à la perception qu’un internaute a d’un site web. Actuellement, 68 % des internautes quittent directement un site lorsque l’expérience utilisateur est mauvaise. Ainsi, l’expérience utilisateur est essentielle pour une entreprise. Il détermine la conversion ou non du visiteur en client, car ce ressenti peut avoir un fort impact sur le comportement du visiteur et sur ses décisions. L’expérience utilisateur fait partie intégrante de la présence digitale et elle est liée de près au SEO ou référencement naturel. En gros, c’est une nouvelle discipline qui intègre le SEO et de plus en plus d’entreprises comme LINKEO sont là pour vous aider à l’optimiser. Toutefois, pour vous permettre de proposer vous-même aux internautes un site ergonomique, facile à utiliser et pratique, retrouvez dans les lignes ci-dessous 04 astuces infaillibles !

01. Créez un design de site internet clair et aéré

Pour améliorer l’expérience utilisateur de votre site internet, la première chose à faire est de concevoir une interface captivante. En effet, l’interface est le lien entre l’humain et la machine sur une plateforme web et elle doit être le plus facile à comprendre possible, sans demander une trop grande concentration, pour susciter l’envie de continuer la navigation. Pour ce faire, il faudra bien travailler le design du site. Veillez à ce que les éléments graphiques et textuels soient organisés de manières à proposer un contenu attrayant à l’utilisateur. Évitez à tout prix de trop charger votre site d’informations. Mettez-y seulement celles qui sont les plus utiles !

02. Facilitez l’accès à votre site internet

À part le design de votre site, l’accessibilité est désormais le maître-mot pour réussir l’amélioration de l’expérience utilisateur. En effet, avec la banalisation des NTIC ( Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication), les internautes utilisent de plus en plus les tablettes et les mobiles pour naviguer sur internet, notamment pour faire des achats en ligne. Face à cela, il est donc nécessaire de travailler sur la conception des sites mobiles afin d’offrir une meilleure expérience de navigation aux internautes. Avoir un site web classique et un site web mobile vous permettra non seulement d’augmenter votre chance de convertir des clients, mais également de les fidéliser, de marquer votre présence et d’enregistrer des ventes.

03. Améliorez le contenu rédactionnel de votre site

C’est bien beau d’avoir un site attractif et accessible partout, mais cela ne changera pas grand-chose si le contenu laisse à désirer. Actuellement, suite à une mutation du comportement des consommateurs, les internautes sont devenus de plus en plus sensibles à la manière dont les informations lui sont communiquées. En effet, à part l’ergonomie du site, les internautes s’attendent à ce que le contenu lui parle parfaitement. Pour ce faire, évitez les jargons techniques et les mots abstraits. Actuellement, les internautes sont pressés et n’apprécient pas les longs pavés. Ils recherchent des textes brefs qui vont rapidement à l’essentiel. Pour ce faire, choisissez des textes légers et retirez chaque mot qui pourrait alourdir le texte et qui ne soit pas indispensable à la compréhension du message.

04. Créez une interface intuitive

Toujours dans l’optique de ne pas ennuyer le visiteur et de ne pas lui faire perdre son temps, il est important d’insister sur l’interface intuitive. Pour réussir l’amélioration de l’expérience utilisateur, faites en sorte qu’aucun utilisateur ne perde, ne serait-ce qu’une seconde pour se demander où se diriger pour trouver l’information dont il a besoin. Utilisez des intitulés et des descriptifs clairs afin de ne pas les égarer. Le but est de rendre la navigation plus simple et plus amusante.

Maintenant que vous savez tout, nous espérons que ce petit partage vous a plu, mais surtout que vous allez réussir à améliorer l’expérience utilisateur de votre site web. Sur ce, nous vous donnons rendez-vous à très vite pour de nouveaux conseils !

Changer le nom de domaine sans perdre le trafic SEO : comment faire ?

Le référencement est devenu une pratique incontournable et assez courante pour une entreprise afin d’améliorer sa visibilité sur le web. En effet, face à des consommateurs de plus en plus exigeants et qui recherchent davantage de praticité au quotidien, la présence digitale est devenue un must have pour les entreprises afin d’affronter la concurrence et de rester dans la course. Pour assurer cette visibilité, il suffit de contacter des entreprises spécialisées comme LINKEO et le tour sera joué. Toutefois, pour diverses raisons, notamment pour des raisons marketing, une société ou une entreprise peut être amené à changer le nom de domaine de son site. D’une manière générale, cela se présente lors d’un rebranding dans le cadre d’une fusion ou lors d’un rachat de société. Une question se pose alors, est-il possible de changer son nom de domaine sans perdre son référencement ? Si oui, comment faire ? Eh bien, la réponse est oui ! Retrouvez tout ce qu’il faut faire dans les lignes ci-dessous !

01. Copier son site à l’identique et mettre en place des redirections 301

La première chose à faire pour garder son référencement est de conserver intégralement l’architecture du site afin que seul le nom de domaine change dans l’URL. Après cela, il faudra créer des redirections permanentes que l’on appelle « redirections 301 » de chacune des pages de l’ancien site vers la page correspondante du nouveau site. Dans cette démarche, évitez juste de mettre en place des redirections multiples. Ce processus doit être suivi de près afin de s’assurer que chaque redirection est opérante. Grace à ce procédé, les moteurs de recherche vont savoir qu’il n’est plus nécessaire d’indexer l’ancien nom, mais qu’il faut désormais indexer le nouveau.

02. Prévenir Google Search Console pour « transférer » votre référencement

Après avoir copié son site à l’identique et mis en place les redirections 301, il faut prévenir Google via Search Console pour qu’il puisse indexer les nouvelles adresses internet à la nouvelle URL en minimisant l’impact sur le référencement naturel. Pour ce faire, ajoutez puis validez le nouveau website dans la Search Console et confirmez que vous êtes bien le propriétaire. Si vous avez un webmaster, il connaît déjà toutes ces formalités. Si la migration implique un changement de nom de domaine, utilisez l’outil de changement d’adresse de la Google Search Console qui est disponible en cliquant sur la roue crantée en haut à droite de votre écran.

03. Créer et envoyer un sitemap avec les nouvelles URL

Un sitemap est un plan de site. Il représente l’architecture d’un site internet. D’une manière générale, il s’agit d’un site XML qui hiérarchise les ressources et les contenus du website. Cette étape est importante, car les robots crawlers de Google se rendent rapidement sur les pages du plan de site pour les indexer. Déclarez le sitemap à Google en sélectionnant la bonne propriété, puis en cliquant sur « Sitemaps » depuis le menu. Après cela, il vous suffit d’indiquer l’URL du fichier sitemap et d’envoyer.

04. Faire un test avant de mettre en ligne le nouveau site

Afin d’éviter les mauvaises surprises, testez votre nouveau site internet avant de le mettre en ligne. Cette phase de test est appelée phase de « pré-production ». À ce moment, votre site est protégé par un identifiant et un mot de passe. Cela vous permettra de réaliser un audit SEO technique et sémantique, tout en évitant de présenter un site internet déficient aux internautes et à Google.

Maintenant que vous savez tout, vous êtes en mesure de gérer le changement d’un nom de domaine sans affecter le référencement du site. Nous espérons que ce petit partage vous a plu et nous vous donnons rendez-vous à très vite pour de nouveaux sujets !

SEO

Les principales erreurs SEO en E-commerce

L’E-commerce est actuellement en plein essor. En effet, la plupart des consommateurs réalisent leurs achats en ligne, car cela leur permet de gagner plus de temps. De ce fait, il est indispensable pour une entreprise qui œuvre dans le commerce de procéder à la digitalisation. Pour ce faire, il est préférable de confier la création du site à une agence web qualifiée. Toutefois, la mise en ligne d’un site ne suffit pas pour vendre des produits. En effet, il est impératif d’optimiser le référencement afin d’augmenter la visibilité du site. À ce propos, il faut faire attention à ne pas faire d’erreurs au risque de perdre du terrain face aux concurrents, voire de perdre des clients. Pour gagner plus d’argent avec votre site E-commerce, voici des erreurs très fréquentes en SEO que vous devez absolument éviter.

Négliger les attentes des internautes

Il est indispensable de connaître leurs intentions afin de mieux les satisfaire. Notons que l’internaute qui cherche un produit dont il a besoin effectue une recherche directe grâce à des mots-clés. Il est donc impératif de connaître les mots-clés les plus redondants afin de déceler l’intention des visiteurs. Ensuite, il est important de travailler les mots-clés de votre site pour mieux le référencer. Utilisez donc divers types de mots-clés pour gagner un meilleur positionnement à travers les résultats fournis par les moteurs de recherche. N’oubliez surtout pas d’intégrer l’intégralité du nom de votre entreprise dans l’URL, car les internautes tapent des noms pour rechercher un produit ou un service qui les intéresse.

Oublier la description des produits

Il est très important de bien décrire les produits proposés sur votre site E-commerce. Il faut toujours garder en tête que les internautes choisissent les achats en ligne pour gagner du temps, mais ils espèrent toujours avoir des produits de qualité. De ce fait, il est impératif de leur fournir les informations essentielles sur les produits que vous leur proposez. Veillez surtout à bien décrire le produit et à fournir ses caractéristiques en mettant en valeur les détails qui avantagent votre offre par rapport aux autres. Évitez tout de même de donner de fausses informations, car les publicités mensongères sont considérées comme un crime aux yeux de la loi.

Publier une fiche dupliquée

Certes, il est possible de visiter les sites de vos concurrents pour vous inspirer de leurs idées. Cependant, il est impératif de publier une fiche personnalisée. En effet, le plagiat est une faute qui risque de faire pénaliser votre site E-commerce. De plus, les robots prioriseront toujours le plus ancien dans le cas où il faudrait choisir entre deux sites qui proposent un même contenu. Il est donc important de miser sur l’originalité de la fiche de votre produit afin d’améliorer le référencement naturel de votre site E-commerce.

Ne pas gérer les liens

Les liens sont cruciaux pour le référencement naturel. En vous servant de sites très visités, vous pourrez bénéficier de leur visibilité pour augmenter la vôtre. Ainsi, il faut miser sur les liens externes, que ce soit pour le netlinking ou pour le backlinking. Toutefois, il faut en user à bon escient, car l’utilisation d’un nombre exagéré de liens peut entraîner une pénalisation de la part de Google. Notons aussi qu’il est important de supprimer les liens morts de votre fiche produits. En effet, ce type de lien risque de mener l’internaute vers un produit qui n’est plus accessible, comme à la suite d’une rupture de stock par exemple. Il est de ce fait important de réaliser un mis à jour régulier des liens utilisés sur votre site pour ne garder que les liens actifs.

Ne pas considérer l’UX

L’expérience utilisateur ou UX est à prendre en compte lors de la création. Avant la mise en ligne d’un site E-commerce, il est indispensable de vérifier son ergonomie. En effet, les internautes ne veulent pas d’un site qui prend du temps pour le chargement, car la connexion leur prendra du temps et leur coûtera plus cher. De ce fait, il faudra optimiser le site afin de le rendre plus léger et surtout pour permettre à vos prospects de l’ouvrir sur n’importe quel appareil, notamment des mobiles ou des tablettes. Il est également conseillé de revoir le maillage interne afin de faciliter la navigation à l’intérieur du site. Utilisez des plugins de référencement pour mener rapidement votre visiteur vers les pages destinées aux achats afin d’augmenter le taux de conversion.

Négliger l’aide des professionnels

Afin d’optimiser le référencement de votre site E-commerce, il est préférable de confier la tâche à une agence web. Ce professionnel dispose des connaissances requises en la matière afin de vous garantir plus de visibilité. De plus, vous ne risquerez plus de faire des erreurs en SEO qui risquent de nuire à votre business.

balise ALT, image et SEO

Quelle est l’importance de la balise ALT en SEO ?

Différents critères sont à remplir afin de réussir le référencement naturel d’un site internet, d’autant plus que leurs fonctions sont interdépendantes. Par exemple, les textes sont émis sur le site internet afin de mettre en avant l’activité de l’entreprise propriétaire ainsi que les services et/ou les produits qu’elle propose. Les images permettent d’illustrer le contenu de ces textes, tandis que la balise ALT sert à les décrire. Parfois intentionnellement jugée comme étant un détail pas vraiment considérable (ce qui n’est pas du tout le cas), nous allons focaliser le présent article sur l’importance de la balise ALT en SEO. Lire la suite

Commande vocale

Comment optimiser son SEO pour la recherche vocale ?

Pour effectuer une recherche sur internet, les utilisateurs ont le choix d’utiliser soit la barre de recherche, soit la commande vocale. La seconde option semble plus pratique. Il suffit d’énoncer la requête à voix haute, et les résultats correspondant sont donnés oralement, et peuvent s’afficher en même temps à l’écran. Afin d’adapter votre contenu à la recherche vocale, suivez ces conseils d’optimisation.

Créer des pages au format FAQ

Pour figurer dans les résultats de recherche vocale, il faut créer un site responsive et optimisé. En effet, votre site internet doit être consultable convenablement sur n’importe quel écran : ordinateur, tablette, téléphone, e-reader.

Prévoyez également un contenu qui anticipe la requête des utilisateurs pour améliorer vos positions. Les internautes ont tendance à poser des questions quand ils se servent de la recherche vocale. Leurs questions sont formulées explicitement et naturellement sous une forme conversationnelle. Votre contenu doit alors apporter une réponse directe et pertinente afin d’être bien référencé sur Google pour la recherche vocale.

Le mieux à faire, c’est de créer une page au format Foire aux Questions (FAQ). De cette manière, votre contenu comporte en même temps les questions probables des internautes autour d’un thème précis, et les réponses les plus pertinentes. Pour adapter vos pages FAQ à la requête vocale, utilisez des mots clés de longue traîne sous forme de questions, et anticipez la manière de les formuler oralement. Tenez compte que les utilisateurs de la commande vocale demanderont automatiquement « Quel est la meilleure souris gaming en ce moment ? », au lieu de « souris gaming 2022 ».

Proposez une réponse pertinente à chaque question sans dépasser 50 mots. C’est une manière de vous positionner en Featured Snippet, ce résultat priorisé par Google. Votre page FAQ doit contenir toutes les questions possibles sur le sujet traité. Servez-vous d’un outil générateur de questions à partir d’un mot-clé, pour anticiper les requêtes des internautes.

Optimiser le temps de chargement de la page

Les utilisateurs de la recherche vocale ont besoin de réponse immédiate à leur requête. En ce sens, ils fuiront vite si votre contenu met du temps à s’afficher à l’écran. De même, l’algorithme de Google abandonnera votre site s’il ne parvient pas à l’inspecter facilement. Optimisez alors le temps de chargement de votre page web pour qu’elle s’affiche en moins de 4,6 secondes.

Pour vous en assurer, testez la vitesse de chargement de votre page avec l’outil Page Speed Insights de Google. Vous pouvez améliorer votre score jusqu’à ce que le chargement soit plus rapide et approprié à la recherche vocale. Il existe aussi d’autres façons d’optimiser le chargement de la page. Vous pouvez entre autres réduire la taille des images sans impacter leur qualité, compresser les fichiers, utilisez moins de plugins…

Il est également plus efficace d’utiliser des outils réduisant votre temps de réponse serveur. Un site mobile friendly est aussi une meilleure option pour mieux satisfaire la recherche vocale depuis un appareil mobile.

Optimiser le référencement local

Faites appel à une agence web spécialiste du référencement local si vous souhaitez optimiser votre SEO pour la recherche vocale. La plupart des utilisateurs de cette technologie cherchent un produit ou un service disponible à proximité. Près de 60 % des consommateurs souhaitent avoir des renseignement sur les entreprises locales.

Pour bien référencer votre boutique en ligne, mettez à jour régulièrement votre fiche Google My Business. De cette manière, votre contenu sera priorisé par Google pour les recherches vocales à proximité de votre commerce, selon les requêtes des internautes. N’oubliez surtout pas de remplir le champ renseignant l’adresse de votre entreprise dans votre fiche Google My Business pour optimiser votre référencement local.

Des conseils pratiques pour améliorer le référencement naturel de votre site e-commerce

La création de votre site e-commerce, tout comme l’élaboration d’une stratégie de marketing est assez frustrant. Mais le plus éprouvant est de ne pas réussir à ce que votre site obtienne la visibilité pour qu’il soit totalement opérationnel et qu’il vous rapporte les profits recherchés. C’est pour cette raison qu’il faudra penser à optimiser votre site d’e-commerce et à améliorer le référencement naturel. Voici quelques conseils utiles.

Recherchez des mots-clés pertinents

La recherche de mots clés est l’étape capitale de tout processus de référencement. Vous devez découvrir quels termes de recherche, ou mots-clés, vos clients potentiels tapent sur les moteurs de recherche lorsqu’ils veulent acheter votre produit. Vous les utiliserez ensuite pour élaborer le reste de votre stratégie de référencement de votre site d’e-commerce.

Identifiez les mots-clés cibles qui ont un volume de recherche satisfaisant, une concurrence faible à modérée, et qui peuvent générer du trafic et des ventes. Ce sont ces mots-clés que vous devez introduire dans vos pages de catégories et de produits afin d’optimiser l’ensemble de votre site.

Mais avant de commencer le processus de recherche de mots-clés, il y a une chose essentielle que vous devez comprendre. Il existe en effet divers types de mots clés. On peut citer les mots clés informationnels, les mots clés de navigation, les mots clés commerciaux et les mots clés transactionnels.

Optimisez l’architecture de votre site

L’architecture du site représente la manière dont votre site de commerce électronique est organisé en catégories et en pages. La structure de votre site d’e-commerce est très importante que ce soit pour vos visiteurs ou pour les moteurs de recherche. Une bonne structure de site aide les moteurs de recherche à explorer et à indexer votre site d’e-commerce.

Si les pages sont enterrées profondément dans votre site, ou si elles ne sont pas correctement reliées entre elles, les moteurs de recherche peuvent ne pas les considérer comme dignes d’être indexées. Ou pire encore, ils ne pourront même pas les trouver. Les utilisateurs apprécient une bonne structure, car elle facilite la navigation sur votre site en seulement quelques clics.

La structure d’un site est particulièrement importante pour les sites de commerce électronique en raison du nombre élevé de pages. Et comme vous ajoutez et supprimez des produits et des catégories, la structure de votre site est encore plus complexe.

Référencez vos pages

Les mots-clés ciblés sont un élément clé d’une stratégie de référencement réussie. Il est maintenant temps de les ajouter à vos pages de produits et de catégories. Pour l’essentiel, c’est l’objectif du référencement sur page. Grâce à un bon référencement, vos pages de produits et de catégories reçoivent le plus de trafic et contribuent directement à vos ventes en ligne. Voici les principaux éléments qui composent un page de site d’e-commerce :

Les balises de titre et méta-descriptions

Les balises de titre et les méta-descriptions apparaissent dans les recherches comme la partie principale de votre fiche. Il faudra donc les optimiser. En ce qui concerne vos balises de titre, la tâche principale consiste à insérer votre mot-clé cible. Cela permet aux chercheurs (ainsi qu’à Google) de savoir que votre page est pertinente par rapport à ce qu’ils recherchent.

Le contenu

Pour optimiser votre page d’e-commerce, il faudra rédiger un contenu long et riche en mots clés pour les pages de produits et de catégories. En effet, Google a besoin de contenu pour comprendre la thématique de vos pages. Plus vous fournissez d’informations, plus elles seront optimisées. C’est pour cette raison que vous devez rédiger des pages de produits et de catégories longues et détaillées.

Les URL

L’élément suivant de notre liste de contrôle du référencement sur page est l’optimisation des URL. Utilisez des URL courtes et conviviales qui permettront aux algorithmes de Google de bien les analyses. Ainsi ils seront visibles partout. Pour cela, choisissez un nom de domaine efficace, sécurisez vos url et limitez-les à 60 caractères, etc. Pour réaliser tout ce processus, vous pouvez faire appel aux services d’une entreprise spécialisée en référencement.

click and collect

3 conseils pour mettre en place le click and collect dans votre commerce

Le click and collect a fait beaucoup de bien aux commerces pendant et après les vagues de confinement. Les derniers événements ainsi que les nouvelles habitudes des clients ont fait de ce genre de service une option fiable et efficace pour développer un commerce. Découvrez dans cet article tout ce qu’il faut savoir sur la mise en place d’un click an collect pour tout type de commerce ainsi que les critères pour choisir un bon outil de prise de commande en ligne.

Qu’est-ce que le click and collect ?

Le click and collect est un service proposé par différents commerces pour permettre aux consommateurs de commander en ligne via le site internet de l’établissement, sa page Facebook ou Google Mon Entreprise et de récupérer leurs commandes le jour et l’heure qu’ils auront choisis. Cela se fait grâce à un module installé sur le site du commerce. Ainsi, les commerçants et les e-commerçants pourront s’adapter aux derniers modes de consommation et développer leur entreprise.

De plus en plus de magasins et de boutiques optent pour cette stratégie marketing pour augmenter les ventes et faire connaître leur établissement. En voyant le nombre d’internautes réalisant des achats sur Internet, on peut dire que ce système de vente est en bonne voie de devenir un outil indispensable dans l’avenir du commerce en ligne.

Quels sont les avantages du click and collect ?

À la différence de l’achat traditionnel en magasin, le click and collect offre des avantages plus qu’intéressants, que ce soit pour le commerçant ou le client. Tout d’abord, le principe de click and collect facilite la gestion du magasin en général. Grâce à lui, le commerçant pourra parfaitement gérer son activité ainsi que ses produits, car le logiciel de click and collect l’aidera à surveiller son stock et à prendre les commandes en ligne.

Pour le client, le click and collect lui offrira plus de commodité et l’aidera à trouver le produit qu’il cherche. À savoir que grâce au click and collect, le client peut rechercher les produits dont il a besoin et commander à tout moment. Il aura alors l’assurance de trouver ses achats et de les récupérer dans les plus brefs délais. Plus besoin de rechercher ses achats en rayon, le commerçant se chargera de les préparer.

La mise en place du click and collect

1-Choissez le meilleur logiciel de gestion de commande

Avant toute chose, il faudra que le commerçant dispose d’un site d’e-commerce, d’une page Facebook pro ou Google Mon Entreprise pour que le projet de click and collect puisse se faire. Si vous en avez possédez déjà, il vous faudra choisir le module adapté à vos besoins qui pourra aider à la prise de commande et à la gestion des stocks. Le choix se fera en tenant compte de vos besoins et du type de commerce (fromagerie, restauration rapide, pâtisserie, etc.). Pour aider les clients, certains modules peuvent même prendre en charge le paiement en ligne.

2-Préparez un comptoir pour la collecte des commandes

Il est conseillé de séparer le comptoir d’achat et celui de prise de commande en ligne pour des raisons de gestion et pour satisfaire les clients ayant commandé. Le mieux est également qu’un personnel qualifié et formé prenne en charge le retrait des commandes. En plus du comptoir, certains établissements mettent en place un parking dédié aux clients de click and collect.

3-Faites connaître votre service de click and collect

Il est important de promouvoir le service de click and collect pour que les clients puissent l’essayer et pour que le service soit plus rentable. Pour ce faire, vous pouvez parler de votre nouveau service sur les réseaux sociaux et sur votre site internet. Vous pouvez également le communiquer aux clients qui viennent dans votre établissement.

Réservation en ligne : nos conseils pour bien choisir votre outil

Les exploitants commerciaux et les dirigeants d’entreprise ont à leur disposition une multitude d’outils de réservation en ligne pour faciliter la prise de commande ou la prise de rendez-vous. Vous comptez mettre en place un système de réservation en ligne ? Nous vous donnons des conseils pour vous aider à choisir le bon outil.

Choisissez un outil de réservation adapté à votre activité

Pour choisir l’outil de réservation adapté à la nature de votre activité (restauration, hôtellerie, médecine, service à la personne, etc.) posez-vous les bonnes questions :

    • Quel genre de produits/services proposez-vous ?
    • Qui sont vos clients ?
    • Votre établissement est-il ouvert pendant les jours ouvrables ou toute la semaine, week-ends y compris ?

Une fois que vous aurez répondu à ces 3 questions, définir le type d’outil de réservation en ligne adapté à votre activité deviendra assez facile. Pour vous aider dans vos recherches, nous vous suggérons de choisir le module Planner by Linkeo. Cet outil pratique et simple à utiliser permettra à vos clients de prendre rendez-vous à toute heure et de faire des paiements en ligne. L’utilisation de ce module passe par 5 étapes clés : la prise de rendez-vous, le paiement, la validation de la demande, le rappel de rendez-vous et la prestation. Cerise sur le gâteau : ce système est utilisé par différentes structures comme les instituts de beauté, les barbiers et les cabinets médicaux.

Choisissez un système de réservation en ligne multi-plateformes

Un des principaux avantages de l’utilisation d’un système de réservation en ligne est d’offrir la possibilité aux clients de fixer un rendez-vous ou de réserver un produit 24h/24 et 7j/7 via leurs smartphones, ce qui représente un gain de temps considérable. Dans le cas où vous prévoyez d’installer un outil de prise de rendez-vous en ligne, optez pour un module responsive design, c’est-à-dire, qui s’adapte à la taille de l’écran des pc, des tablettes et des smartphones. Veillez également à choisir un outil fonctionnant avec la majorité des systèmes d’exploitation (Windows, Linux, Android et IOS).

Renseignez-vous sur le coût de l’installation d’un outil de réservation en ligne

Bien évidemment, un tel projet a un coût. En ce moment, bon nombre d’agences digitales proposent des modules en ligne sans commission. La formule, quant à elle, diffère d’une offre à une autre : abonnement mensuel ou annuel.

Optez pour un module de réservation en ligne pourvu de nombreuses fonctionnalités

Pour tirer profit de tous les avantages procurés par l’installation d’un module de réservation en ligne, choisissez un modèle présentant une foule de fonctionnalités intéressantes comme :

    • Une option de synchronisation de votre planning
    • Une fonctionnalité permettant d’accepter les réservations via toutes les plateformes web existantes : sites web et réseaux sociaux
    • Une option de confirmation des réservations ainsi que des rappels automatiques
    • Une fonctionnalité permettant de traiter les paiements et de gérer les tarifs

Choisissez un outil évolutif

Pour éviter de changer le système de réservation en ligne que vous allez mettre en place, nous vous conseillons d’investir dans un système évolutif qui fait l’objet d’une mise à jour constante et qui ne deviendra pas obsolète après une durée définie. De cette façon, vous n’aurez, à aucun moment, besoin de le remplacer par un autre.

Demandez une démonstration

Pour savoir si l’outil de réservation en ligne convient réellement à vos besoins et à la nature de vos activités, vous pouvez demander qu’on vous fasse une démonstration. De cette façon, vous comprendrez mieux comment fonctionne l’outil. Cela vous permettra de prendre une décision éclairée.

Informez-vous sur les avis des clients

Avant de choisir un module de prise de rendez-vous en ligne, renseignez-vous sur la notoriété de l’agence ou de la boîte qui l’a mis en place.