Cheval de Troie

Comment protéger son ordinateur du cheval de Troie ?

Conçu pour paraître inoffensif, un cheval de Troie peut en fait causer de réels dommages à votre ordinateur et votre réseau informatique. Il peut voler vos informations sensibles, endommager votre système ou même vous espionner. Quelle que soit l’intention des pirates qui ont développé le virus, il est toujours malveillant. Alors, il faut vous protéger, mais comment faire ? Nous vous expliquons tout dans cet article.

C’est quoi un cheval de Troie ?

L’histoire du cheval de Troie est inspirée d’un vieux conte de la Grecque antique. Selon ce dernier, les Grecs ont laissé derrière eux un énorme cheval de bois et ont fait semblant d’abandonner le siège de Troie. Quand les Troyens sont venus le prendre, les soldats cachés à l’intérieur du cheval ont ouvert les portes à l’armée grecque et ont conquis la ville. Tout comme ce cheval de bois, les virus de Troie se déguisent aussi en un programme inoffensif pour accéder à votre ordinateur.

En informatique, le cheval de Troie est un type de logiciel malveillant qui, pour faire croire à l’utilisateur qu’il ne présente aucun danger, dissimule son véritable contenu. Toutefois, lorsque le virus est entré dans l’appareil, les pirates qui contrôlent les chevaux de Troie peuvent accéder à vos données, les modifier ou les supprimer, et perturber les performances de votre ordinateur ou de votre réseau informatique.

Les principales raisons qui poussent les pirates à utiliser des chevaux de Troie sont les suivantes :

  • Voler et modifier des données ;
  • Interrompre le fonctionnement du système ;
  • Installer davantage de logiciels malveillants ;
  • Créer des portes dérobées (une façon cachée d’accéder aux données d’un ordinateur à l’insu du propriétaire).

Comment reconnaître un cheval de Troie ?

Il faut savoir que le cheval de Troie n’est pas vraiment un virus. En effet, contrairement au virus, le cheval de Troie n’a pas besoin de corrompre un fichier pour agir. Pour savoir que votre appareil a fait l’objet d’un piratage informatique de cheval de Troie, voici quelques signes évidents :

  • Mauvaises performances de l’appareil : votre ordinateur fonctionne lentement ou se bloque plus souvent que d’habitude ;
  • Comportement étrange de l’ordinateur : il se peut que des programmes se lancent automatiquement ou que d’autres processus inexpliqués sont exécutés sur votre appareil ;
  • Interruptions dues aux pop-ups et aux spams : le nombre d’interruptions dues aux pop-ups du navigateur ou aux spams augmente progressivement ;
  • Le déplacement automatique de la souris de l’ordinateur.

Si votre appareil présente ces symptômes, il y a de fortes chances qu’un virus troyen ait réussi à y accéder.

Comment se protéger d’un cheval de Troie ?

La meilleure façon de se protéger d’un cheval de Troie est d’installer un logiciel de cybersécurité efficace. Vous devez aussi sécuriser votre accès lorsque vous naviguez sur internet. De nombreuses solutions de sécurité Internet existent pour vous alerter dès qu’un virus de Troie est détecté.

En outre, il existe quelques bonnes pratiques, en plus de l’installation d’un logiciel de cybersécurité, pour éviter que votre ordinateur soit infecté par ce virus :

  • Ne téléchargez pas et n’installez jamais un logiciel qui provient d’une source en qui vous n’avez pas entièrement confiance ;
  • N’ouvrez jamais une pièce jointe qui vous est envoyé par une personne que vous ne connaissez pas ;
  • Mettez régulièrement à jour tous les logiciels de votre ordinateur ;
  • Assurez-vous qu’un antivirus est installé et fonctionne sur votre ordinateur.

À noter que la suppression d’un cheval de Troie de votre ordinateur est un processus complexe. Bien qu’il y a des outils antivirus et antimalware, le virus n’est pas toujours détecté par ces derniers. Ainsi, la meilleure solution est la prévention.

permission marketing

Tout ce que vous devez retenir sur le Permission marketing

Vous êtes habitué par l’utilisation des méthodes publicitaires traditionnelles (spot publicitaire, panneaux publicitaires, affichages, e-mails de prospection et autres) pour prospecter vos clients ? Certes, il a été plus facile d’inciter les gens à acheter nos produits rien qu’en créant des publicités à travers les médias et cela a été performant pour une entreprise d’en tirer profit. Au fil des années, tout cela ne devient qu’une habitude aussi bien pour votre entreprise que pour vos clients. D’ailleurs, il peut arriver que les prospects se lassent d’entendre les publicités sur vos produits dans tous les médias.

Une autre stratégie de prospection plus efficace qui permettra de considérer un peu plus l’attention de vos prospects est la solution : le Permission marketing. Dans cet article, découvrez plus de détails sur cette nouvelle conception du marketing et tout ce qui doit être retenu pour son application.

Qu’est-ce que le Permission marketing ?

Le Permission marketing est une méthode marketing qui consiste à prendre en considération le consentement des consommateurs avant la présentation de nouveaux produits ou services. Il cherche donc à personnaliser la relation entre le prospect ciblé et le marketeur. Celui-ci contacte personnellement le client et fait en sorte d’obtenir l’accord du nouvel acheteur. Si ce dernier accepte, vous pouvez alors lui présenter vos produits ou services.

Cette technique s’oppose donc à la technique de marketing classique qui consiste à exploiter les médias afin de vendre des services et des produits, ou encore de faire passer un message. Cela se fait sans être sûr que les cibles feront attention à vos publicités ou capteront facilement le message que vous voulez leur faire entendre. Le Permission marketing se déroule autrement.

Les essentielles à retenir sur le Permission marketing

Cette approche marketing est basée sur les attentes des clients cibles. Pour ce faire, vous devez suivre certaines règles lorsque vous voulez faire passer un message :

l’obtention du consentement du cible

Comme il a été dit un peu plus haut, le Permission marketing met au centre de la stratégie le consentement du consommateur avant toute prospection. Le représentant d’une marque ou d’une entreprise offre au client cible une raison pour pouvoir lui parler, retenir son attention et définir ses besoins. Vous devez donc faire en sorte que le client se porte volontaire pour vous écouter. Lorsque vous obtenez son attention, vous pourrez engager une relation de confiance durable avec lui et aussi lui informer les produits ou les services que vous souhaitez vendre.

l’apport des informations clés

Après obtention de l’accord du client, vous lui donnez plus de détails sur les informations ou les offres que vous lui avez fournies. Il ne faut pas le faire attendre encore longtemps, mais profiter de son écoute active afin de maintenir sa motivation. Pour que le dialogue puisse alors s’achever par un acte d’achat, vous devez lui faire parvenir des messages correspondant à son attente, pertinents et personnalisés. Vous pouvez le contacter à l’aide de l’adresse mail qu’il vous a fourni ou encore par message sur son téléphone ou via les réseaux sociaux.

la récolte des coordonnées du prospect

Maintenant que vous avez réussi à convaincre la cible, pensez maintenant à obtenir plus d’informations le concernant pour enrichir sa base de données. Sachez qu’une fois que le client est d’accord pour vous donner plus d’informations personnelles, cela veut dire qu’il a donc établit une relation de confiance qui pourrait aboutir à un acte d’achat.

l’amplification du champ de permission

Là, il s’agit de maintenir et de développer la relation entre le client en lui proposant d’autres produits ou services spécifiques de votre entreprise. Cela vous permet aussi de rendre le prospect en un véritable client et de lui offrir le produit ou le service dont il a besoin et qui lui est bénéfique. L’élargissement du champ de permission d’un client permet également à l’entreprise ou à la marque de dégager plus de profit dans son domaine.

À quoi ressemble un plan média efficace ?

Souhaitez-vous atteindre l’audience, améliorer l’efficacité des actions marketing et optimiser le taux de conversation de votre entreprise ? Créez un plan média en déterminant des objectifs clairs et mesurables ! À quoi ressemble un plan média efficace ? Découvrez dans cet article comment construire un plan de communication efficace.

Les étapes de création d’un plan média efficace

Pour faire connaître votre marque :

  • déterminez des objectifs clairs et mesurables

Les objectifs de votre plan média varient en fonction des résultats que vous souhaitez avoir. En effet, vos objectifs doivent être basés sur les principaux problèmes à résoudre ainsi que les procédures à mettre en marche. De ce fait, pensez à adopter la méthode SMART permettant d’améliorer la pertinence et d’accélérer la formulation de vos objectifs. Ainsi, pour un résultat performant, ces derniers doivent être clairs, spécifiques, mesurables, réalistes et atteignables.

  • adoptez une stratégie adaptée à vos objectifs

Plus vos objectifs sont efficaces, plus votre stratégie évolue. Afin de promouvoir la sortie prochaine d’un produit, adoptez une approche permettant de sensibiliser le public, soit à une question soit à une condition particulière. Ensuite, élaborez une planification à long terme pour faciliter la précision des actions mensuelles à réaliser. En effet, une période de 12 mois est un bon point de départ.

  • identifiez le marché cible

Lorsque que vous élaborez votre plan média, prenez en compte les données démographiques de votre public cible. Plus vous avez une bonne connaissance de vos clients, plus votre stratégie de marketing digitale est efficace ! Si vous souhaitez connaître vos clients, n’oubliez pas de mener une petite enquête sur ce qu’ils font, comment ils passent leur temps et pensez surtout au moyen permettant de les atteindre efficacement. En effet, les applications mobiles et les médias sociaux sont des moyens efficaces et pertinents pour toucher les adolescents pour votre projet de marketing.

  • pensez à bien calculer votre budget de marketing

Le fait d’avoir un budget précis et de maîtriser les dépenses permettent d’encourager la réflexion et la créativité, ce qui est une solution efficace pour un projet de marketing réussi.

  • faites une analyse des résultats

Analyser vos résultats. Pour effectuer cette analyse, vérifiez si vos stratégies média évoluent ou non. Les stratégies média efficaces évoluent toujours avec le temps. En plus d’analyser cette progression, classez les différentes approches en fonction de vos résultats.

  • Pensez à évoluer séparément les médias payants

Pour évaluer séparément les médias payants, déterminez la plateforme adaptée à vos objectifs. Au cas où vous n’avez pas obtenu un résultat préforment alors que vous avez dépensé une importante somme d’argent sur Google Ads, nous vous conseillons dans ce cas d’affiner ou même de changer complètement votre approche.

  • Créez le profil de votre prospect

Le fait de créer le profil de votre prospect vous permet de comprendre votre client. De cette façon, vous pourrez adapter votre plan média et créer des contenus personnalisés. Ainsi, nous vous encourageons à donner votre maximum pour connaître le profil de l’acheteur type afin d’améliorer l’efficacité de 60 % . Pour créer le profil du prospect, effectuez des recherches, des entrevues et des sondages auprès de votre clientèle. Pour renforcer la pertinence de votre stratégie sur les réseaux sociaux, l’idéal c’est de travailler sur des données réelles ! Et pour rendre plus simple la réalisation des tests comparatifs, nous vous conseillons d’inclure dans le processus des prospects extérieurs via votre base de données.

  • Élaborez le message

Identifiez les lacunes de vos messages en vous basant sur votre prospect avant d’élaborer le message. Celui-ci sera élaboré par l’équipe en charge de la conception et cette dernière spécifie le titre, le format, le but et aussi les canaux promotionnels.

  • Choisissez un canal de communication approprié et faites une évaluation favorisant la réactivité

Le profil ciblé, les compétences de votre équipe et surtout vos moyens sont les bases du canal de communication. Si vous désirez obtenir une efficacité maximale, combinez les outils ! Enfin, pour affiner votre message, réalisez un test sur un petit échantillon !

Connaissez-vous le QAA SEO d’anticipation ?

Connaissez-vous le QAA SEO d’anticipation ?

L’optimisation de votre référencement naturel (SEO) vous permet de gagner en notoriété et en visibilité. Pour cela, il faut rédiger un contenu unique, riche et pertinent, en vous basant sur des mots-clés précis et sur les requêtes les plus récurrentes des internautes sur Google. Grâce à cette technique, vos campagnes publicitaires peuvent également être positionnées dans les premières pages des résultats sur les moteurs de recherche. Dans cet article, on vous dit tout sur le SEO d’anticipation.

Qu’est-ce que le SEO d’anticipation ?

Afin de développer votre entreprise et d’améliorer vos revenus, il est indispensable de prédire les besoins de vos clients. Vous devez alors bien référencer le contenu sur votre site web et sur vos pages sur les réseaux sociaux pour avoir une longueur d’avance sur la concurrence SEO. C’est également pour cette raison que le SEO d’anticipation ou SEO prédictif entre en scène. Il s’agit d’une prédictive ranking permettant d’exploiter l’intelligence artificielle dans le but d’anticiper les performances futures de votre site internet et les évolutions des volumes de requêtes. Le SEO d’anticipation est notamment recommandé pour les startups et les entreprises de moins de 3 ans. Il permet en effet de classer votre site web en fonction de votre succès futur, de votre ciblage par mots-clés, de votre taux de conversion (mensuelle ou trimestrielle), des mises à jour publiées sur Google et de votre trafic. Par ailleurs, il peut s’appliquer aussi bien au référencement d’actualités qu’à d’autres domaines d’activité comme le B2B.

Quels sont les événements dans un avenir proche nécessitant les tendances SEO récurrentes ?

Pour améliorer le référencement de votre site, vous devez être porté à suivre les tendances SEO et les intentions de recherche à fort volume. Il serait ainsi plus facile de faire des recherches en rapport à votre contenu dans un avenir proche. Les événements généralement concernés sont :

  • les grandes manifestations sportives comme la coupe du monde de football et les Jeux Olympiques ;
  • les événements people comme la grossesse d’une célébrité ;
  • la sortie d’un film, d’un produit, d’une série, d’une chanson et autres :
  • les saisons TV ;
  • la sortie d’une nouvelle loi ;
  • les événements calendaires ou les marronniers (Noël, Pâques, Saint-Valentin, rentrée scolaire, Pentecôte, etc.).

Quels outils d’intelligence artificielle faut-il associer au SEO prédictif pour mieux anticiper ?

Le SEO d’anticipation ne se pratique pas tout seul ni avec n’importe quel outil de marketing. Il s’appuie surtout sur la récolte des informations ou des données tangibles appelées aussi « Big data » et leur analyse en algorithmie avec les outils d’intelligence artificielle (IA). Suite à ce process, des modèles de prédiction sont créés chaque jour avec des formules développées et précises. Des corrélations y sont également établies. Bien entendu, l’emplacement de cette stratégie ne peut se faire sans la présence de référenceurs et de développeurs web compétents. Ces derniers utilisent deux outils : Alertes et Trends qui permettent de comprendre le présent et d’anticiper l’avenir grâce à une prédiction.

Quels sont les avantages du SEO d’anticipation ?

L’utilisation du SEO d’anticipation permet d’identifier les requêtes les plus fréquentes de vos clients. Grâce à cette nouvelle stratégie prédictive, vous pouvez alors adapter votre contenu et y insérer des mots-clés pertinents afin de répondre au mieux à leurs besoins et leurs attentes. De plus, vous aurez un gain de temps considérable dans la création de votre article pour votre audience cible.

En résumé, le SEO d’anticipation permet de :

  • identifier facilement des mots-clés déjà positionnés sur Google pour faire la rédaction du contenu de votre site et de vos articles de blog ;
  • vous concentrer et de trouver une stratégie marketing très efficace afin d’améliorer votre positionnement sur Google, notamment si votre entreprise est récemment établie (moins de 3 ans) ;
  • acquérir un trafic qualifié et l’augmenter, page par page ;
  • anticiper et booster votre classement sur les moteurs de recherche (SERP) ;
  • attirer et retenir des clients potentiels sur votre site pour qu’ils puissent devenir des clients fidèles.
téléphone analogique

Quelques points à retenir sur le téléphone analogique

Le téléphone analogique se trouve être un téléphone classique. C’est une ligne traditionnelle qui offre la possibilité de transporter la voix afin d’assurer le maintien d’une conversation téléphonique. Il vous est également possible de faire, avec une ligne analogique, la transmission de fax. Cet article vous tient informé de quelques points à retenir sur le téléphone analogique. Lisez plutôt ! Lire la suite

Google Analytics : comment l’installer sur Prestashop ?

Pour obtenir de bons résultats suite à votre stratégie de vente, il faut effectuer régulièrement une analyse des données sur le trafic de votre site e-commerce. Cela permet d’augmenter le chiffre d’affaires de l’entreprise et d’améliorer son référencement. Pour procéder à l’analyse du trafic d’un site, l’utilisation de Google Analytics est le plus recommandée. Dans le cas où vous utilisez Prestashop pour votre site e-commerce, vous vous demandez comment y installer Google Analytics. Nous vous invitons à lire cet article pour savoir comment procéder. Lire la suite

Référencement Prestashop

Les principales étapes du référencement Prestashop

La digitalisation a apporté une vague d’innovations dans le domaine du numérique. En effet, par le biais d’internet, il est désormais possible de gérer une activité à partir d’une plateforme virtuelle. Les professionnels comme les particuliers font leur entrée dans le monde du digital par la création d’un site web. La conception de ces plateformes est généralement l’apanage des agences web, qui en plus d’en créer, s’occupent également de leur optimisation en effectuant des améliorations à l’instar du référencement. Il s’agit d’une opération obligatoire puisque cela permet d’améliorer la visibilité du site en question dans les résultats de recherche. Le référencement est vital pour les sites de commerce à l’instar des boutiques en ligne, gérées par le biais de Prestashop.

Focus sur Prestashop

En principe, Prestashop est un programme en ligne permettant de créer une boutique en ligne pour les opérateurs dans le domaine du marketing électronique. Il s’agit d’un support commercial destiné à épauler les activités d’un site e-commerce. Pour commencer, il suffit de télécharger le programme et de le copier chez un site hébergeur. C’est alors que l’installation pourra commencer. Et au bout de l’installation, on effectuera les configurations nécessaires selon les spécificités de la boutique en ligne concernée. Bien que les fonctionnalités de base du programme soient gratuites, les modules supplémentaires peuvent être payants. Cependant, ces modules peuvent apporter une touche d’innovation et améliorer la performance de la plateforme en ligne.

Le référencement Prestashop

C’est bien connu dans le domaine du digital ; le fait de créer une plateforme virtuelle n’est pas une garantie de réussite. La popularité d’un site ou d’une boutique en ligne repose essentiellement sur son classement dans les résultats de recherche. Et pour améliorer ce classement, des opérations d’optimisation comme le référencement sont obligatoires. Ce sont un ensemble de réglages et de manipulations, ou encore l’installation de certains modules pour le cas d’une boutique en ligne gérée sur Prestashop. Il est effectivement possible d’élargir la portée d’une boutique en ligne Prestashop grâce à différentes opérations de référencement.

Les étapes du référencement Prestashop

    • Choisir un thème optimisé

Le choix du thème constitue l’une des premières étapes de la configuration d’une plateforme en ligne. Cela permet de définir dès le départ l’apparence du site. Le thème choisi doit pouvoir représenter au mieux l’activité à promouvoir. Il existe effectivement diverses thématiques sur des marchés en ligne dédiées à cet effet à l’instar de Themeforest. Bien que Prestashop propose également des thèmes originaux, ceux de cette plateforme s’avèrent plus abordables.

    • Optimiser les mots-clés

Les mots-clés constituent des éléments sur lesquels le site pourrait être référencé. En effet, les mots-clés sont des mots associés à la thématique du site concerné. Une fois qu’ils sont mentionnés dans la barre de recherche, les résultats afficheront automatiquement les sites contenant des mots-clés du même genre. Il est donc primordial pour un site de générer de bons mots-clés afin de lui apporter plus de visibilité.

    • Optimiser les balises

Les balises sont un ensemble de titres et de descriptions permettant d’identifier le site et de définir des informations le concernant. Pour cela, le titre et la méta description de la page ou du site doivent être rédigés avec précision et pertinence afin de correspondre aux activités proposées. Le contenu doit être accrocheur afin d’attirer l’attention des internautes, et doit être assez explicite pour que le moteur de recherche n’ait aucun mal à l’étudier.

    • Bien mentionner le nom des produits

Comme il s’agit d’un site de commerce, les produits et services proposés doivent être affichés de manière à ce qu’on puisse facilement les identifier. Cela va permettre à la fois à l’algorithme du moteur de recherche de les identifier et aux internautes de mieux les repérer lors de leur navigation.

    • Optimiser les liens

Les liens constituent l’une des bases du référencement. Ils permettent en effet de rediriger les internautes vers une page qui correspond au texte d’ancre sur lequel ils ont appuyé. Ils permettent donc de mieux les diriger les internautes durant leur navigation.

Ce ne sont que quelques étapes non exhaustives d’un référencement. L’importance de cette procédure est à prendre en considération car plus le référencement est bien effectué, mieux le site se classera dans les résultats de recherche.

rétention client

3 stratégies de rétention client faciles à mettre en œuvre

La perte de client est inévitable pour une entreprise. Plusieurs raisons sont à l’origine de ce phénomène. D’un côté, le client peut ne plus avoir besoin des services proposés. D’autre part, il peut être insatisfait de la prestation reçue ou attend un service de meilleure qualité. Dans ce dernier cas, l’entreprise doit mettre en place une stratégie qui permet de retenir un client : il est ici question de rétention de client. C’est un ensemble d’actions visant à empêcher un client de partir, ou de le faire revenir et s’inscrit dans un contexte de fidélisation de la clientèle. Il existe, dans ce cas, plusieurs moyens afin d’y parvenir. Lire la suite